Sélectionner une page

Les conseils et l’avis d’Habitat EnR sur les économies d’énergie dans sa maison

On peut tous contribuer, chacun à notre niveau, à préserver la planète. Ça ne coûte rien. Encore mieux, cela peut même vous permettre d’économiser de l’argent. Pour cela, il est important de connaître les petits gestes du quotidien qui peuvent vous permettre de réaliser ces économies. Si cela ne suffit pas, vous pouvez aussi vous lancer dans un projet de rénovation énergétique de votre habitation. Cependant, ces travaux ont un coût conséquent, mais il est possible de les rentabiliser sur le long terme. De plus, des aides et subventions de l’Etat existent pour vous aider dans ce projet. Habitat EnR, spécialiste de l’habitat et des énergies renouvelables, vous donne son avis et ses conseils pour vous permettre de faire des économies d’énergie dans votre maison.

Tous nos conseils

Comment faire des économies d’eau ?

En moyenne, un français utilise 148 litres d’eau par jour, tout usage confondu. Étant certainement la ressource la plus importante, il est important de l’économiser. Pourquoi ? Pour faire des économies d’argent, mais aussi des économies d’énergie, ce qui est bon pour...

lire plus

Rénovation énergétique de sa maison, l’avis d’Habitat EnR

Pour faire des économies d’énergie, il est aussi envisageable de faire des travaux de rénovation énergétique. Bien sûr, le coût financier est assez important mais le retour sur investissement l’est également. De plus, différentes aides et subventions existent pour aider les ménages modestes. Habitat EnR, spécialiste des énergies renouvelables, vous donne son avis sur l’ordre dans lequel faire ces travaux.

Les travaux de rénovation énergétique permettent d’améliorer le confort des habitants et augmentent la performance énergétique du bâtiment. Ainsi, l’habitation consomme moins d’énergie et il est possible de réaliser des économies d’énergies significatives sur le long terme. Habitat EnR, spécialiste de la transition énergétique, nous explique comment hiérarchiser ce type de travaux. En effet, pour qu’ils soient le plus efficace possible, il est nécessaire de respecter un certain ordre en prenant en compte leurs coûts, mais aussi et surtout leur pertinence en termes de retour sur investissement. Autrement dit, il faut chercher le juste équilibre entre l’investissement, les économies générées et l’amélioration du confort. Le plus souvent c’est la problématique suivante qui déclenche la mise en place d’un tel projet : on chauffe pour compenser les pertes. En effet, dans une maison, en hiver, pour 100% de déperdition de chaleur, la répartition courante est la suivante : 10 % par le plancher, 15% par les menuiseries, 10% par les ponts thermiques, 20% par les murs, 25% par le renouvellement d’air et enfin 25% à 30% par le toit. D’autres aides sont aussi disponibles.
L’été, c’est l’inverse qui est intéressant. Il est question de savoir par où entrent les calories et, autre point très important, à quelle vitesse entrent les calories. Ce phénomène est lié au déphasage des isolants utilisés.

Ces fuites ont une action directe sur votre porte-monnaie. Pour les éviter, le plus simple est de les traiter. Chaque intervention aura un coût. Ce montant et les économies de chauffage réalisées vont permettre de calculer le retour sur investissement. Si votre maison est à combles perdus et que toutes les fuites sont traitées, la répartition des dépenses sera, environ, pour les combles de 10%, pour les menuiseries 20% à 30% selon leur type, 15% pour le renouvellement d’air, 30% à 40% pour les murs et enfin 0% pour le plancher si vous habitez sur terre-plein et 15% si vous êtes sur un sous-sol ou un vide sanitaire. Les ponts thermiques sont traités en même temps que les combles. En cas de combles habitables, l’isolation du toit reviendra à environ 20 % du coût total.

Éliminer toutes les pertes serait idéal, et concrètement 70%, c’est déjà très bien. Le surcoût de 70 à 100 % n’est généralement pas compensable.

Les répartitions des fuites et des coûts permettent d’opérer un classement théorique. Théorique car chaque cas est particulier et, à ce titre, mériterait une analyse individuelle. Il s’agit, ici, de dégager de grandes tendances. L’ordre d’intervention dépend de la nature de vos combles. Si ce sont des combles perdus, Habitat EnR est d’avis de commencer par l’isolation de ceux-ci, pour enchaîner sur le système de ventilation. Si ces combles sont habitables, il faut tout d’abord procéder au changement du système de renouvellement d’air pour ensuite s’occuper de l’isolation du toit. Dans les deux cas viennent ensuite les menuiseries puis les sols ou les murs, lesquels incluent les ponts thermiques.

Pour des raisons de confort d’hiver, au final, il faudra que les améliorations soient de même niveau de performance. Rien qu’en procédant à ce type de rénovation énergétique, sans privilégier les énergies renouvelables, il est possible de réduire de 30% vos factures de chauffage. De plus, même si les travaux peuvent représenter un certain coût, il est important de noter que vous pouvez bénéficier d’aides de l’Etat comme le Crédit d’impôt. D’autres aides sont aussi disponibles.

Les aides et subventions pour la rénovation énergétique détaillées par Habitat EnR

  • La prime énergie : cette prime prend la forme d’un chèque bancaire envoyé par la poste. Vous pouvez donc vous en servir comme bon vous semble. De plus, les démarches pour en bénéficier sont simples à réaliser. Les travaux de rénovation doivent être fait par une entreprise certifiée RGE. Ensuite, il faut monter votre dossier en réunissant les pièces suivantes : l’Attestation sur l’honneur complétée et signée par vous et votre professionnel, le devis signé, la facture des travaux et votre avis d’imposition si vous êtes éligible à une Prime Quelle Energie Plus.
  • L’éco-prêt à taux zéro : c’est un prêt classique dont les intérêts sont payés par l’Etat. Le grand avantage de ce dispositif est qu’il n’est pas restreint à des conditions de ressources. Vous pouvez en bénéficier si vous souhaitez faire des travaux de rénovation énergétique ou si vous souhaitez améliorer la performance énergétique de votre habitation.
  • Les aides de l’Anah : L’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat propose un programme appelé Habiter Mieux qui permet de bénéficier d’aides financières et de conseil pour la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. Cependant, ces aides sont soumises à des conditions de ressources.
  • Le chèque énergie : destiné aux foyers modestes, ce dispositif remplace les tarifs sociaux de l’énergie. Il est destiné à aider les ménages à payer leur facture énergétique. Le chèque nominatif est envoyé par courrier en fonction des ressources et de la composition du foyer. Son montant se base sur la déclaration des revenus. En moyenne, le montant reçu par les ménages est de 200 €.

La TVA à taux réduit : la TVA à taux réduit à 5,5% est destinée aux travaux de rénovation, de transformation, d’amélioration, d’aménagement ou d’entretien de votre habitation principale ou secondaire construite depuis plus de 2 ans (isolation, chauffage, énergie renouvelable).

Grâce à tous les conseils d’Habitat EnR, vous connaissez maintenant les petits gestes du quotidien pour réduire vos factures d’électricité. Pour tous vos projets de travaux énergétiques, afin de réaliser des économies plus conséquentes, contactez Habitat EnR.

Les petits gestes au quotidien

Au quotidien, il est possible d’adopter des petits gestes qui peuvent vous permettre d’économiser de l’électricité au quotidien afin de réduire votre facture. Voici les conseils d’Habitat EnR en la matière.

Économiser l’électricité

D’après un reportage de TF1 diffusé le 30 janvier 2019, les Français dépensent en moyenne 1 400 euros par an en électricité. Ce montant représente 10% du budget mensuel d’un ménage, ce qui est donc plutôt conséquent. De plus, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) prévoit une augmentation du prix de l’électricité de l’ordre de 6%. Français, adoptez les bons gestes pour sauver votre portefeuille et la planète.

La première chose à savoir, c’est que même éteint, les appareils électriques branchés consomment de l’énergie. Les puissances sont assez faibles, de l’ordre de 0,5 – 1 W, mais mises bout à bout, elles peuvent représenter quelques dizaines d’euros par an. De ce fait, Habitat EnR vous conseille de débrancher les appareils qui ne sont utilisés que de manière occasionnelle comme une cafetière, un micro-onde, etc. Pour les appareils où la prise n’est pas facilement accessible, il est possible d’opter pour une multiprise ou un coupeur de veille que vous éteindrez à chaque fois que vous aurez fini de vous servir de l’objet en question.

Pour les féru de technologie, il est aussi avantageux d’opter pour un ordinateur portable plutôt qu’une tour fixe, car il consomme environ 5 fois moins.

Au niveau de l’éclairage, il est conseillé de privilégier les ampoules LED. Ce type d’éclairage consomme deux fois moins d’électricité que des ampoules traditionnelles. De plus, l’absence de mercure garantit le risque zéro pour la santé. Enfin, avec le temps, leur prix a fortement baissé (environ 20%) et leurs performances ont doublé.

Ensuite, Habitat EnR recommande de dégivrer votre réfrigérateur tous les trois mois, car chaque demi-centimètre de givre augmente sa consommation énergétique de 30%. De même, couvrez vos casseroles et vos poêles lorsque vous faites la cuisine pour que vos aliments cuisent quatre fois plus vite.
En hiver, Habitat EnR est d’avis de baisser le chauffage de votre habitation. S’il est réglé à 20°C, baissez-le seulement d’un degré. Vous économiserez ainsi beaucoup d’argent. En effet, on considère qu’un degré en moins équivaut à 7% de consommation en moins. Enfin, il y a l’adage bien connu d’éteindre les lumières lorsque l’on sort d’une pièce.

Grâce à tous ces petits gestes quotidiens, il est possible de faire environ 200 euros d’économie par an sur vos factures d’électricité. Chaque année, un Français émet en moyenne sept tonnes de gaz à effet de serre, rien qu’en chauffage, électricité, transport, etc. Avec des gestes aussi simples, vous pouvez faire des économies d’énergie mais vos efforts ne doivent pas se limiter à cela. En effet, il faut aussi faire le bon choix au moment de l’achat de vos appareils. Pour aider le consommateur à choisir un appareil performant et économique, un code couleur/lettre a été mis en place. Privilégiez la certification A+++ qui est la plus respectueuse de l’environnement.

Si malgré tous ces bons conseils, vous constatez que vos économies d’énergie ne sont pas significatives c’est peut-être parce que votre habitation est énergivore. Dans ce cas, Habitat EnR est d’avis de procéder à la rénovation énergétique de toute la maison. Vous pouvez avoir plus d’informations sur la société ici.

Contact